Anne de morale

20 septembre 2018

L'ado qui voulait nettoyer les océans a - enfin ! - mis à l'eau son prototype le week-end dernier !

Nous avons évoqué les problèmes de déchets plastiques dus à la trop grande fréquentation touristique dans la baie d'Along juste avant et les hasards de l'actualité nous donnent l'occasion d'enchaîner avec celui qui détient peut-être une partie de la solution.

Pour les plus grands d'entre vous, vous vous souviendrez que nous avons parlé d'un adolescent qui rêvait de nettoyer les océans et qui avait mis en place un crowdfunding (financement participatif = en gros, tous ceux qui croient en un projet peuvent donner un peu ou beaucoup d'argent pour aider à le réaliser). Il avait réussi à réunir une somme d'argent colossale qui lui a permis de réaliser un prototype qui vient d'être mis à l'eau ! Voici un petit rappel...

 

Les bonnes nouvelles de 2014... L'ado qui voulait nettoyer les océans. - Anne de morale

Pour notre rétrospective 2014, certains d'entre vous sont déjà venus présenter un événement devant toute la classe. Je les félicite encore pour leur travail ! SI d'autres souhaitent encore le faire, c'est toujours possible la semaine prochaine.

http://annedemorale.canalblog.com

 

Un énorme boudin va désormais encerler de grosses quantités de plastiques (on se souvient que c'est bien le plastique qui pose problème), aspirer les déchets et les centraliser dans une énorme tour qui sera régulièrement vidée sur la terre ferme. Les déchets récoltés seront ensuite triés et recyclés. 

En fonction des courants marins, on a identifié 5 zones de concentration des déchets (les gyres de l'Océan Pacifique nord et sud, de l'Océan Atlantique nord et sud et de l'Océan Indien). Boyan Slat espère d'ici quelques années en récupérer la moitié alors qu'il faudrait beaucoup plus longtemps avec une méthode traditionnelle.

2 éléments sont néanmoins en défaveur de ce projet : il permet de ne récolter que les déchets de 1 cm et plus or, d'après les spécialistes, 94% d'entre eux font moins de 5 mm et sont ingurgités par les poissons dont nous nous nourrissons. Ensuite, si nous ne cessons pas de produire du plastique en même temps que nous tentons de nettoyer les océans, ces efforts seront réduits à néant ! Il faut donc trouver des alternatives au plastique, et vite ! Si nous ne faisons rien, des scientifiques prédisent que d'ici 2050, il y aura plus de plastique dans les oéans que de poissons ...

 

Boyan Slat, le "nettoyeur de l'océan", se lance à l'assaut du Pacifique

Le projet fou d'un jeune Néerlandais est en train de se réaliser. Inquiet pour l'environnement et la pollution des mers, Boyan Slat a inventé il y a quelques années, pour un devoir de secondaire, un système de ceinture flottante extractrice de...

https://www.rtbf.be

 

 


12 septembre 2018

Présentatr!ce Météo et insultes racistes

Cette semaine, avec certains d'entre vous, nous avons dû reparler encore et encore de racisme... Une des présentatrices météo de notre chaîne nationale a dénoncé dans une vidéo les insultes racistes dont elle est victime au quotidien. La vidéo qui se voulait au départ sur un ton léger vire rapidement dans un ton beaucoup plus grave tant Cécile Djunga est lassée d'être la cible de ces insultes. L'occasion pour nous de rappeler que les propos racistes sont punissables par la loi et qu'ils sont souvent le fait de personnes ignorantes. 

 

Elle a reçu le soutien de bon nombre de ses collègues de la RTBF et de la population belge en général. Certains de ses collègues ont renchéri en divulgant les messages qu'ils ont eux aussi reçu. Ex. pour une journaliste ayant des origines marocaines "retourne dans ton île !" 

Mobilisation de collègues de la RTBF contre le racisme...

 

Vidéo : les personnalités de la RTBF se mobilisent contre les racistes | Infos Télévision | Télépro

Face à la caméra, des animateurs et journalistes de la chaîne racontent leur (mauvaise) expérience avec certains petits esprits.

https://www.telepro.be

 

La mauvaise facette du tourisme (suite)

Après l'exemple de la fontaine de Trevi la semaine dernière, nous nous sommes intéressés au cas d'un site touristique bien bien plus éloigné. Au Vietnam, la baie d'Along est un des plus beaux sites naturels. Tellement beau que tout le monde veut le voir et qu'en venant le voir, tout le monde l'abîme (tout en râlant que ce soit abîmé !).

Nous avons regardé un petit reportage qui explique que pas moins de 15000 personnes visitent le site par jour, créant un trafic de bateaux comparable à une autoroute. Les touristes passent une à deux nuits en moyenne sur les bateaux, générant une pollution importante.

Pour contrer cela, le Vietnam a mis en place 30 bateaux poubelles mais ils sont de loin bien insuffisants pour ramasser tous les déchets qui s'amoncellent dans la mer. Superbe paysage et odeur nauséabonde, pas moyen de se baigner. Les gens sont déçus, certains se rendent tout de même compte qu'ils sont en partie responsables de ce gâchis. Le documentaire vu en classe se trouve dans l'article ci-dessous.

La crasse et le tourisme de masse transforment la baie d'Along en dépotoir. (VIDÉO)

On dit que la Terre est menacée par la surpopulation. Mais si les êtres humains arrêtaient de s'agglutiner tous aux mêmes endroits pendant leurs vacances, alors, peut-être pourrions-nous déjà commencer à soulager un tout petit peu peu notre planète.

https://positivr.fr

Nous avons poursuivi notre réflexion en parlant selon les classes du cas de Venise, de Santorin, de Barcelone, de Lisbone, etc. où le ras-le-bol des habitants se fait sentir. On parle même de "tourismophobie" (la crainte, qui rime souvent avec la haine, du touriste), malgré l'apport d'argent que celui-ci engendre.

 

Venise s'inquiète du tourisme de masse

Les Vénitiens étaient dans la rue pour dénoncer ce phénomène et l'exode dont ils sont victimes. Ils refusent, pour Venise, un avenir de musée à ciel ouvert. Sheila et Ringo n'auraient pas pu mieux le chanter : "Laisse les gondoles à Venise". Aujourd'hui, les habitants de la ville sont lassés du tourisme de masse et le font savoir.

https://www.franceinter.fr

 

 

06 septembre 2018

Bonne rentrée pour l'année 2018 - 2019 !

Bonjour ! 

Je vous souhaite à tous une excellente année scolaire !

Nous sommes déjà entrés dans le vif du sujet au cours de morale... Qui dit rentrée, dit précédemment "vacances". Nous nous sommes d'abord demandé à quoi servaient les vacances : à se reposer, à prendre le temps de flâner, à voir ses proches, à visiter d'autres pays, etc.

Certains d'entre vous sont justement partis à l'étranger afin de visiter des monuments ou des endroits différents de ce qu'ils connaissent chez eux. Nous sommes en réalité de plus en plus nombreux à le faire. A cela, 2 raisons principales : les billets d'avion sont de moins en moins chers ce qui incitent les touristes (nous avons défini le mot "touriste") à partir parfois loin le temps d'un week-end. Un billet d'avion pour Rome peut s'avérer moins cher qu'un ticket de train pour la mer !

L'autre grande raison, c'est que des résidents de pays qui auparavant ne sortaient pas trop de chez eux se mettent à faire du tourisme, notamment en Europe. Ex.: les Indiens et surtout les Chinois. 

La conséquence, c'est que devant chaque monument remarquable, de plus en plus de monde se presse. Nous avons étudié un exemple en particulier : le cas de la fontaine de Trevi, dans la capitale de l'Italie, Rome. Nous avons d'abord admiré cette belle photo en nous disant que nous aussi, si on allait à Rome, on aimerait bien la voir, voire s'y baigner...

cuadros-en-lienzo-la-fontana-de-trevi-roma-italia

Ensuite, nous nous sommes rendus compte que ce que nous risquions plutôt de voir, c'était ceci :

 

 

En fait, nous voulons voir quelque chose que notre présence gâche, en quelque sorte. Nous avons discuté des conséquences d'une trop grande fréquentation. On peut abîmer quelque chose si on est trop nombreux à le visiter (ex. Les grottes de Lascaux). On devient plus agressif car il y a trop de monde, etc. Certains tentent de trouver des solutions en proposant de réguler le nombre de visites. D'autres ne sont pas d'accord et veulent simplement que les touristes soient plus disciplinés, fassent preuve de plus d'éducation. Bref, cela crée un débat.

Nous avons vu qu'il y avait une autre raison au fait que les gens veulent se baigner dans cette fontaine : à cause d'un film très très ancien (1960) La Dolce Vita, un film de Fellini avec Marcello Mastroianni et Anita Ekberg où cette dernière se baigne dans la fontaine de Trevi qu'elle découvre au détour d'un chemin dans les rues désertes de Rome (je vous ai montré l'extrait). C'est un film hyper romantique et depuis lors, tous les amoureux qui visitent Rome veulent reproduire la même scène, sauf que le décor est à présent nettement plus fréquenté !

 

 

Nous verrons encore la semaine prochaine un exemple d'endroit magnifique, situé beaucoup plus loin de chez nous, et tellement abîmé par la présence de toutes ces personnes qui sont justement venues admirer ses splendeurs... Suite au prochain numéro ;)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Anne de morale à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 mars 2018

Week-end action citoyenne : Wallonie plus propre

Le week-end dernier, un nombre impressionnant de citoyens se sont mobilisés afin de ramasser un maximum de déchets dans leur ville, dans leur commune. L'occasion pour nous de reparler déchets et comportement de ces personnes qui jetent n'importe quoi, n'importe où. 

 

Pour une Wallonie Plus Propre

Be WaPP est chargée de la mise en œuvre du Plan wallon initié par le Ministre de l'Environnement Carlo DI ANTONIO visant à lutter contre la malpropreté.

https://www.walloniepluspropre.be

 

Ce même week-end, d'autres personnes se sont données rendez-vous à la mer où ils ont ramassé des centaines de kilos de déchets sur les plages. Pour les chiffres précis, c'est par ici...

 

Quelque 3.750 volontaires ont nettoyé les plages belges de 5,5 tonnes de déchets | Metro

Quelque 3.750 volontaires ont nettoyé, ce dimanche, les plages belges de 5,5 tonnes de déchets dans le cadre de l'action Eneco Clean Beach Cup. L'an passé, 5,3 tonnes de déchets avaient été collectés. Par kilomètre de plage, 3.000 déchets ont été retirés, principalement des déchets plastiques, dont des bouteilles et des sacs.

https://fr.metrotime.be

 

Posté par Anne de morale à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


23 mars 2018

Viande Veviba et AFSCA

Nous n'avons pas pu faire autrement que de parler du scandale de la viande impropre à la consommation qui a touché le réseau de grande distribution belge. L'occasion pour nous d'expliquer le rôle de l'AFSCA, en quoi les conditions d'hygiène sont importantes. Nous avons parlé prolifération de bactéries et respect de la chaîne du froid.

 

Scandale de la viande Veviba: tout ce qu'il faut savoir

Veviba, géant de la viande en Belgique fait la une des médias ces derniers jours. Et pour cause, l'entreprise bastognarde Veviba (propriété de l'ex-groupe Verbist, renommé Veviba) représente 30% du marché belge de la viande. Ses principaux clients sont notamment les chaînes Delhaize et Colruyt. on fait le point sur la situation.

https://www.rtbf.be

Posté par Anne de morale à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 mars 2018

Vivre avec 60€ par mois

Une députée bruxelloise, apprenant les conditions de précarité dans lesquelles vivent un Bruxellois sur 3, a décidé de tenter une expérience : vivre pendant une semaine avec 60€. Avant de tenter l'expérience, elle savait que ce serait difficile mais ne se rendait pas compte à quel point. Il y a bien sûr les dépenses imprévues : par exemple, si vous tombez malade. Quand vous avez 60€ pour la semaine, sachant qu'une visite chez le médecin peut rapidement couter 25€, vous aurez tendance à acheter une boîte d'anti-douleurs et à faire l'impasse sur le docteur si ce n'est pas absolument essentiel.

De plus, toute la vie au quotidien devient beaucoup plus compliquée : c'est une quête (= une recherche) de tous les instants pour trouver les meilleurs plans afin de se nourrir au plus bas coût. La députée constate rapidement qu'il est impossible de se nourrir de fruits et légumes frais avec ce budget et que les conserves, qui contiennent nettement moins de vitamines, etc., sont plus accessibles. Elle va résoudre ce problème en ne se nourrissant que de lasagnes durant cette semaine.

L'autre élément que la femme politique n'avait pas forcément anticipé est l'isolement social dans lequel on est contraint de vivre. Cela veut dire qu'on n'a pas d'argent pour aller au cinéma, ni prendre un verre, manger une glace, etc., avec des amis. Résultats : on se retrouve seul chez soi.

Nous prenons conscience du fait que son expérience est faussée pour plusieurs raisons : elle ne dure qu'une semaine, elle peut postposer les achats imprévus, retourner chez le médecin après si elle a un souci de santé, elle bénéficie d'un grand appartement bien chauffé et bien équipé dans lequel se réfugier et son isolement de ses amis ne dure qu'une semaine.

 

Une députée bruxelloise a vécu avec 60 euros pendant une semaine

Un Bruxellois sur trois doit vivre avec un maximum de 60 euros par semaine. Pour savoir ce que cela signifie, Hannelore Goeman (sp.a) a relevé le défi de Welzijnszorg en faisant la même chose. Avec ces 60 euros, elle a dû, non seulement, payer sa...

http://www.vivreici.be

 

Une autre femme politique avait d'ailleurs tenté il y a quelques années une expérience similaire, plus drastique, sur un plus long terme (un mois): vivre avec 180€ pour un mois en faisant mettre sous clés une partie du contenu de ses armoires de cuisine, en remettant ses cartes de banque, en diminuant à 14 degrès le chauffage de son appartement, etc. Elle s'était fait aider en cela par une ancienne SDF.

 

Vivre avec 180 € par mois

Un point de vue échangé avec un collègue de travail vous divise et vous voulez à tout prix avoir raison. Vous profitez d'une belle opportunité professionnelle. Vous ne vous faites pas prier pour prendre des responsabilités. Vous êtes dans une période favorable au développement de vos affaires, de vos activités.

http://www.dhnet.be

Si ces expériences ne changent rien aux conditions dans lesquelles vivent un Bruxellois sur 3, elles ont le méritent de nous faire prendre conscience du quotidien de certains et nous aident à comprendre qu'il est parfois difficile de s'en sortir si vous passez déjà la majeure partie de votre temps à courir après les plans les moins chers !

Posté par Anne de morale à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

31 janvier 2018

Emeutes pour du Nutella en promotion

Il y a quelques jours, certains Intermarché en France ont vendu de gros pots de Nutella à 1,41€ au lieu de 4,50€. Dans certains supermachés, ce rabais conséquent a provoqué des émeutes. Il y a même eu des blessés. Des clients présents dans le magasin ont filmé des scènes qui ne sont pas sans nous rappeler des phénomènes de black friday que nous avons observés aux USA.

 

Une promotion pour du Nutella provoque des émeutes en France: "C'est affolant! Je n'ai jamais vu ca!

Une promotion de 70% sur des pots de 950 grammes de la pâte à tartiner Nutella, proposée jeudi par l'enseigne Intermarché, a provoqué tensions et bousculades dans des magasins du Grand Est.

http://www.levif.be

 

Quand je vous ai raconté cette histoire, votre réaction a été la même que la mienne : "mais quelle bande d'abrutis, se battre pour 3€, pour un produit qui en plus, n'est même pas bon pour la santé".

Puis, un journal a décidé de passer outre toutes les explications des sociologues, spécialistes marketing et autres analystes/philosophes pour donner la parole aux clients qui s'étaient battus ce jour-là. D'abord, on se rend compte que ce n'est que dans les banlieues où le taux de chomage est particulèrement important que cela a mal tourné. Ensuite, on comprend que la première réaction des clients qui se sont battus pour des pots de Nutella est la honte de s'être battus de la sorte et d'être pointés ainsi du doigt par la France entière. Une mère de famille, seule avec 3 enfants, explique que c'était la fin du mois (on n'était que le 22 !), qu'il ne lui reste généralement plus que 20 à 30€ pour couvrir les dépenses jusqu'à la prochaine rentrée d'argent et qu'elle a vu dans cette promotion l'occasion d'offrir pour une fois à ses enfants la vraie marque de pâte à tartiner plutôt que les sous marques habituelles.

Pour nous, cela n'a pas d'importance mais nous avons mis en évidence que quand on est privé de tout, avoir accès à la vraie marque, même si le produit n'est pas bon pour la santé est un rêve inaccessible : une bouteille de vrai Coca Cola est vue comme un luxe !

Les empoignades pour le Nutella révélatrices d'un malaise

Les promotions d'Intermarché sur le Nutella et les couches ayant dégénéré en bousculades remettent en lumière la souffrance d'une fraction de la population mais par le biais d'une opération commerciale contestable, estiment des acteurs du secteur.

http://www.7sur7.be

 

"L'émeute au Nutella" : Le Parisien a donné la parole aux clients

Chaque matin du lundi au vendredi, si possible à 9h15 précises, Daniel Schneidermann publie cette chronique sur les dominantes médiatico-numériques du matin. Ou parfois de la veille au soir (n'abusons pas des contraintes). Cette chronique est publiée sur le site indépendant arrêt sur images (financé par les abonnements) puis sur Rue89.

https://www.nouvelobs.com

Nous nous sommes donc plongés dans des réalités que nous ne connaissons pas forcément et nous avons révisé notre jugement du départ que nous avons trouvé trop hâtif pour le coup... 

La violoncelliste du métro

Une équipe de télévision a tenté une expérience : déguiser une brillante et très célèbre violoncelliste en SDF. Elle passe d'abord une audition d'artistes de rue à la ville de Bruxelles afin d'obtenir le précieux sésame qui lui permettra de jouer en rue. Là, elle éblouit littéralement le jury. Vient alors la vraie expérience entre le métro et la gare du midi à une heure de pointe. En 1/2 h, plus de 1500 personnes vont passer devant elle et son violoncelle qui vaut un million d'euros. A peine 6 personnes ne feront que marquer un temps d'arrêt. Personne ne s'arrêtera réellement devant cette artiste vêtue d'un training, de baskets et d'un bonnet. En temps normal, les mélomanes vont jusqu'à débourser 100€ pour les meilleures places d'un de ses concerts... 

L'expérience voulait voir si les gens pouvaient sortir de leur bulle, étaient suffisamment ouverts pour dépasser les apparences et se laisser porter par la musique et la musique seule en faisant fi d'un contexte (=tout ce qu'il y a autour). 

Il s'avère que non. Les seuls a avoir montré un intérêt, une curiosité pour la musique sont les enfants. Cette conclusion avait déjà été tirée par un autre vioncelliste de renom lors d'une expérience similaire précédente aux USA.

 

Une violoncelliste de classe mondiale ignorée dans le métro bruxellois

Le propre de l'artiste, c'est la remise en question. Et cette histoire ne parle que de ça. Marie Hallynck est une soliste internationale solidement installée. Dans ses doigts, dans son corps, il y a une vie consacrée à la musique. Elle a remporté de...

https://www.rtbf.be

 

Posté par Anne de morale à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

nouveau magasin Amazon sans caisse

A Seattle aux Etats Unis, Amazon, une des plus grandes plateformes de ventes en ligne, a ouvert son premier magasin sans caisse. Nous avons vu en quoi les nouvelles technologies avaient rendu cela possible : techniques de reconnaissance faciale, intelligence artificielle, etc. Nous avons longuement discuté de ces sujets, dans certaines classes, on a même joué avec Siri, dans d'autres, je vous ai fait écouter une chanson créée par intelligence artificielle (je vous la mets en bas de l'article).

États-Unis : Amazon ouvre son premier supermarché sans caisse à Seattle

Le géant américain du e-commerce Amazon a ouvert lundi son premier magasin autonome à Seattle, dans l'État de Washington. Baptisé "Amazon Go", ce supermarché automatisé, équipé de capteurs et de caméras, permet aux clients de faire leurs courses sans passer à la caisse.

https://www.franceinter.fr

 

Pourquoi Amazon développe une supérette sans caisses

Le magasin Amazon Go a ouvert, lundi 22 janvier à Seattle. C'est surtout son concept inédit qui a fait se déplacer de nombreux clients : cette supérette ne dispose pas de caissiers. Le magasin est truffé de capteurs et de caméras qui repèrent les achats et ensuite les débite automatiquement du compte du client.

http://www.lemonde.fr

Tout comme dans une leçon précédente sur Zora, le petit robot dans les maisons de retraite, on serait tentés de trouver cela sympa et marrant... mais si on y réfléchit de manière plus approfondie, on se rend compte que cela peut mettre en péril le travail de beaucoup de personnes.

Quelqu'un comme Bill Gates, qui vit somme toute, de la robotisation, vous assurera que non.

 

Pour Bill Gates, remplacer des humains par des robots pour certains jobs sera bénéfique

Par Samuël Tubez posté le 28 janvier 2018 Dans une interview accordée à Fox Business, Bill Gates s'est montré rassurant quant à la prise de contrôle des emplois par l'intelligence artificielle et les robots. Dans l'interview, Bill Gates pense que l'intelligence artificielle prendra le contrôle de nombreux emplois, mais reste persuadé que cela sera bénéfique.

http://geeko.lesoir.be

Par contre, la fermeture de certains magasins Carrefour et la perte de plus de 1200 emplois nous affirment le contraire.

 

Carrefour : jusqu'à 1233 pertes d'emplois en Belgique, tous les magasins du Hainaut et les hypermarchés de Bruxelles en grève, probablement jusque lundi

Un conseil d'entreprise extraordinaire très attendu s'est tenu au siège de Carrefour Belgium jeudi à 14h à Evere. On apprend de source...

http://www.lalibre.be

 

Une raison des licenciements chez Carrefour: des caisses "automatiques" dans tous ses hypermarchés

Carrefour Belgique a annoncé, ce mercredi lors du conseil d'entreprise extraordinaire qui s'est tenu au siège de la société à Evere, son intention d'installer plusieurs caisses self-chekout, c'est-à-dire où le client scanne lui-même ses articles à la sortie. Le changement se fera dans ses hypermarchés au cours des deux prochaines années, indique l'entreprise dans un communiqué.

https://www.rtbf.be



Et enfin, comme promis en début d'article, voici un exemple parmi d'autres de chanson composée par intelligence artificielle. Il s'agit d'un morceau inventé par un ordinateur sur base d'une série de chansons des Beatles.

Daddy's Car: a song composed by Artificial Intelligence - in the style of the Beatles