En Floride (USA), un patient arrive inconscient, sans papier d'identité. Seule indication que les médecins aient : un tatouage sur son torse où il est écrit "ordre de ne PAS réanimé". Dans un premier temps, les médecins décident de respecter leur serment d'Hippocrate et de ne pas tenir compte du tatouage: ils administrent donc les premiers soins au patient. Puis, intrigués par ce tatouage, ils consultent quand même le service éthique nous avons vu qu'il s'agissait d'un service qui ne s'occupe pas de questions médicales mais plutôt de savoir si c'est bien ou pas, si c'est "morale" ou non) de l'hôpital qui leur conseille de respecter l'ordre inscrit sur le torse.

 

Un patient avait tatoué "Ne pas réanimer" sur son torse, un hôpital aux États-Unis en prend acte

Un hôpital de Floride a eu affaire à un redoutable cas de conscience : quand un patient a un ordre de ne pas réanimer (NPR) tatoué sur le torse, faut-il le prendre en compte ? L'homme n'a finalement pas été réanimé et est décédé.

http://www.liberation.fr

 

Nous avons bien sûr discuté de ce cas de conscience. Nous avons, selon les classes, reparlé ou découvert le Serment d'Hippocrate.

En savoir plus sur le Serment d'Hippocrate, c'est par ici : 

Pour mes élèves de P5 - P6 de l'école des 4 saisons - Anne de morale

Et voici à présent le serment adapté que prêtent les futurs médecins en Belgique. Serment du Conseil national de l'Ordre des médecins de Belgique (version juillet 2011) Au moment où je deviens membre de la profession médicale, je m'engage à œuvrer de mon mieux pour une médecine de qualité, au service des personnes et de la société.

http://annedemorale.canalblog.com

Nous avons également vu chez les plus grands ce qu'est un service éthique et de quoi il s'occupe. Dans certaines classes, quand le timing le permettait, nous avons étendu la discussion à l'euthanasie, ce que c'est, dans quel cas on peut la pratiquer, pourquoi, sa légalité en Belgique et pas en France, les conséquences, pourquoi il y a beaucoup d'oppositions à cela, etc.