Que se passe-t-il quand nous sommes malades ? Nous avons parlé du médecin, de l'auscultation, du diagnostic, de l'ordonnance que l'on donne ensuite au pharmacien qui nous délivre les médicaments nécessaires à notre guérison. Parfois, c'est plus grave et on va à l'hôpital pour subir des examens approfondis avec de grosses machines que le médecin n'a pas dans son cabinet.

Nous avons parlé du coût de tout cela, du fait que tout cela coûtait beaucoup plus d'argent que ce que l'on payait et que l'état prenait en charge une partie. Pour faire simple, on appelle cela "la couverture sociale". Bref, nous ne payons qu'une partie de ce que cela coûte réellement. Cela permet aux moins riches de pouvoir se faire soigner aussi. C'est le droit à la santé.

Après, je vous ai montré une petite vidéo que nous avons longuement commentée.

Urgences Grèce #1

Que diriez-vous d'un médecin comme cela ? Peut-il nous guérir ? Pourquoi ?

Cette vidéo peut faire rire mais c'est la situation que connaît la Grèce actuellement. 

Comment en est-on arrivé là et pourquoi ? C'est ce que j'ai tenté de vous expliquer en classe.

 

Nous lirons le témoignage de Stamatis, diabétique, que son hôpital a refusé de continuer à soigner quand ils ont découvert qu'il ne possédait plus de converture sociale.

 

Le système de santé grec à l'agonie

Le Monde | * Mis à jour le | Par Marie Charrel (Athènes, envoyée spéciale) Stamatis Govostis se laisse tomber sur une chaise, silencieux. Il hésite plusieurs minutes avant de dévoiler son histoire. Par pudeur. Honte, aussi. En 2013, trois ans après avoir perdu son emploi de serveur, il a été diagnostiqué diabétique à l'hôpital Sotiria, au nord-est d'Athènes.

http://www.lemonde.fr

Presqu'un Grec sur 3 n'a plus de couverture sociale.

Près d'un tiers des Grecs sans couverture sociale

Le Monde | * Mis à jour le " Nous sommes très inquiets du nombre des gens qui ont perdu leur sécurité sociale en Grèce " ce qui a notamment " de graves conséquences pour la santé des enfants et des femmes enceintes ", a indiqué Anna Maïli, présidente de la section grecque de Médecins du monde (MdM).

http://www.lemonde.fr

Voilà ce que cela génère comme conséquences :

Des chiffres apocalyptiques

La crise sanitaire qui se propage en Grèce est endémique :

  • Augmentation de la mortalité infantile de 51%, des petits poids à la naissance de 16%, de la mortalité néonatale de 32% (2008-2011) – soit un doublement en chiffre absolu ;
  • Diminution de plusieurs couvertures vaccinales (d’où éviction scolaire) ;
  • Augmentation des hospitalisations dans les hôpitaux publics de 37% (2009-2011) ;
  • Diminution de 50% des dépenses totales du Ministère de la santé depuis 2008 ;
  • Instauration d’un ticket modérateur (25,7.106 €) pour soins ambulatoires en hôpital précédemment gratuits (2011) ;
  • 25% des Grecs n’ont plus de couverture santé ;
  • etc.

La crise sociale augure d’une crise sanitaire sans précédent :

  • Taux pauvreté infantile: de 23% à 41% (entre 2008 et 2011) ;
  • En quatre ans, augmentation du taux de suicide de 45 % ;
  • 2,5 millions de Grecs vivent sous le seuil de pauvreté ;
  • Taux chômage (mars 2015): 25% (stop des indemnités et de la couverture maladie après maximum 12 mois) ;
  • 28% des Grecs vivent dans des logements surpeuplés ;
  • 30% disent ne plus pouvoir se chauffer en hiver ;
  • etc.

[Source : Médecins du Monde]

Y a-t-il des réactions en Belgique face à cette situation ?

Lancement de la campagne.

 

Lancement de la campagne pour le respect du droit à la santé en Grèce

International La campagne "Urgencesgrece.eu" a été lancée mardi en vue d'attirer l'attention sur la situation sanitaire insoutenable en Grèce depuis la crise financière de 2008. Chapeautée par la Faculté de médecine de l'Université libre de Bruxelles (ULB), l'opération résulte d'une initiative du CHU Saint-Pierre, en collaboration avec l'hôpital Erasme, Médecins du Monde et d'autres institutions partenaires.

http://www.lalibre.be

 

L'ULB conjointement  à Médecins du Monde poursuit principalement 5 objectifs et mène une action sur 3 axes :

Objectifs

L’enjeu est donc majeur. Il y a la souffrance d’un peuple qui ne peut pas être abandonné. Il y a les valeurs qui animent notre communauté. Elles ont permis, entre autres, la création de la protection sociale et l’accès aux soins de santé. Il nous faut éviter le naufrage de ces idéaux. Ce serait une double peine, une double souffrance. 

Les 5 objectifs de l’opération urgencesgrece.eu

  • Informer sur une situation sanitaire inédite et insoutenable dans l’Union européenne depuis 70 ans; 
  • Conscientiser la population belge sur la déstructuration du système de santé en Grèce où près d’un habitant sur trois n’a plus de couverture santé et donc plus d’accès aux soins même les plus élémentaires;
  • Exiger des bailleurs de fonds  d’immuniser le budget des soins de santé (au niveau d’avant la crise de 2008) et mettre la pression sur les responsables politiques nationaux et européens pour que chaque citoyen grec retrouve ainsi l’accès aux soins de santé;
  • Récolter des fonds pour financer des projets concrets menés sur le terrain grec qui viennent directement en aide à la population : soutien médical humain et matériel, soutien pour l’électricité, etc.
  • Créer un réseau de solidarité et de désenclavement intellectuel pour les médecins grecs.

Trois premiers projets concrets à soutenir

Projet Pirée
Nouvelle polyclinique pour les soins de santé primaires et spécialistes, soutien psychologique.
En savoir plus

Projet Eubée
Une chaîne de solidarité médicale pour un bus médicalisé avec des équipements mobiles : échographes, biologie basique, ECG, spirométrie, etc.
En savoir plus

Projet Thessalonique
Les services universitaires de l’Université de Thessalonique sont répartis sur plusieurs hôpitaux dont principalement les 3 hôpitaux de l’American Hellenic Educational Progressive Association (AHEPA), l’hôpital Hippocrate et l’hôpital Papagiorgiou.

 [Source : Médecins du Monde]

 

La campagne

Dans le berceau de la civilisation européenne, 3 millions de citoyens n'ont plus accès aux soins de santé. La mortalité infantile y a doublé depuis le début de la crise financière en 2008. Une situation incroyable au sein de notre Europe moderne dont un des piliers est la sécurité sociale et l'accès aux soins pour tous.

http://urgencesgrece.eu

Pour les adultes, il y a toujours moyen de signer la pétition :

 

Et / ou de faire un don :

 

La campagne

Dans le berceau de la civilisation européenne, 3 millions de citoyens n'ont plus accès aux soins de santé. La mortalité infantile y a doublé depuis le début de la crise financière en 2008. Une situation incroyable au sein de notre Europe moderne dont un des piliers est la sécurité sociale et l'accès aux soins pour tous.

http://urgencesgrece.eu