Ce dimanche, une grande manifestation a eu lieu à Bruxelles. Elle a rassemblé plus de 20000 participants.

photo manif réfugiés

Elodie Franquart, de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés de Bruxelles, une association qui organisait la marche, explique pourquoi cette manifestation.

Extrait de l'article situé ci-dessous.

"Ce sont 23.000 'oui' à la solidarité, à la dignité et à l'hospitalité et autant de 'non' à la peur, au racisme et à la haine", explique Elodie Franquart, de la 'Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés de Bruxelles', une des organisatrices de la marche. "Derrière nous se tiennent tous les citoyens européens qui se mobilisent pour aider les réfugiés."

"Tout l'été déjà, des milliers de réfugiés ont pris le chemin de l'Europe", poursuit Elodie Franquart. "Leur chemin a été long, dangereux et coûteux car il n'y a plus de possibilités légales pour venir ici. Tout l'été, ce sont des citoyens européens qui se sont retroussé les manches pour accueillir et aider ces gens, car les hommes politiques restaient en retrait. En Belgique, le manque de structures a eu pour conséquence qu'un campement a vu le jour au Parc Maximilien qui ne tourne que grâce à des bénévoles. Depuis un mois, des centaines de personnes dorment dans la rue car le gouvernement refuse de prévoir un accueil adéquat."

"Il faut mettre fin à la Forteresse Europe", poursuit-elle encore. "L'Europe est responsable de chaque réfugié mort en mer Méditerranée. Ce n'est pas l'Europe telle qu'elle a été imaginée, il est temps d'élaborer une politique migratoire humaine. Que ceci soit un signal à nos politiques. On ne parle pas ici de récupération politique, uniquement de gens qui ont fui des conflits."

 

 

Succès de foule pour la marche en soutien aux réfugiés ce dimanche: plus de 15 000 manifestants

Les citoyens se mobilisent ce dimanche à Bruxelles lors d'une marche de soutien aux réfugiés. Cette manifestation, lancée par la plateforme citoyenne qui s'occupe notamment de l'accueil en face de l'Office des étrangers, a démarré non loin de là, à quelques centaines de mètres du Parc Maximilien.

http://www.rtbf.be

Nous exliquerons en classe ce que tout cela veut dire...