Nous venons d'un peu partout. Certains dans la classe viennent d'arriver en Belgique, d'autres sont nés ici mais pas leurs parents. Parfois, ce sont les grands-parents qui sont venus travailler en Belgique. Moi, ma maman est venue en Belgique pour faire ses études parce que mon oncle travaillait dans les mines.

Nous passerons en revue les raisons pour lesquelles des êtres humains quittent leur pays en laissant parfois leur famille et tout ce qu'ils possèdent derrière eux. Guerres, pauvreté, catastrophes naturelles, etc.

Source: Externe

Quels sont les pays d'où partent les migrants en ce moment ? Nous placerons sur une carte la Somalie, l'Erythrée, le Nigeria, le Mali, la Tunisie, la Libye, l'Egypte et la Syrie.

Nous suivrons les différentes possibilités d'arriver en Europe. Pourquoi en Europe ? On parlera de la durée et de la dangerosité du périple (obstacles, murs, rançons, etc). Qu'est-ce qu'un passeur ?

Source: Externe

 

 

Nous verrons qu'une fois arrivés, les migrants ne sont pas au bout de leurs peines. Il leur faut obtenir des papiers qui sont comme une autorisation de rester dans le pays. Nous reparlerons de l'importance d'avoir une carte d'identité.

Certains Européens ne veulent pas d'eux. Ils disent qu'ils sont trop nombreux, qu'ils sont dangereux, qu'ils veulent nous prendre tous nos sous et qu'on n'en aura plus assez pour nous. Nous parlerons d'un "contrat" que beaucoup de pays ont signé et qui s'appelle "la Convention de Genève".

Il y a par contre d'autres personnes qui sont plein de bonnes idées pour les aider.

Le maire d'une petite ville allemande a décidé d'accueillir des migrants car sa ville souffre de vieillissement de la population.

 

Un maire allemand veut plus de migrants pour donner "une chance" à sa ville

Oliver Junk, le maire de Goslar, ville inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, a fait sensation par sa politique migratoire extraordinaire. Le maire veut accueillir plus de migrants pour stimuler la population et l'économie en baisse de la ville.

http://francais.rt.com

 

A Dresde, une autre ville allemande, des manifestants souhaitent la bienvenue aux migrants.

 

 

A Dresde, des milliers de manifestants disent "bienvenue" aux réfugiés

Derrière une banderole de tête sur laquelle on pouvait lire "Empêcher aujourd'hui les pogroms de demain", les manifestants qui répondaient à un appel de l'organisation de lutte contre l'extrême droite "Alliance Anti-Nazis", ont défilé dans le calme alors que les forces de l'ordre, en tenue anti-émeutes, étaient venues en nombre important.

http://m.levif.be

 

Un couple de millionnaires a consacré plusieurs millions à acheter un bateau qui a déjà sauvé des milliers de personnes en leur permettant de faire la traversée de la Méditerrannée en toute sécurité.

 

 

Un couple de millionnaires achète un superbe bateau... pour sauver des milliers de migrants ! Bravo.

Rien que depuis le début de l'année, on estime à 2 000 le nombre de migrants ayant perdu la vie en Méditerranée. Un scandale humanitaire sans nom qui n'émeut pas autant qu'il le devrait. Du coup, un homme et une femme ont décidé de consacrer leur temps et leur fortune à des milliers d'êtres humains en danger de mort.

http://positivr.fr

 

Des gens ont eu l'idée de créer une plateforme comme Airbnb (un site de réservations d'hébergements appartenant à des gens comme vous et moi) mais pour des migrants. Cela s'appelle CALM (Comme A La Maison). En gros, vous avez une chambre libre chez vous, vous pouvez la rendre disponible pour un migrant.

 

L'Airbnb des migrants croule sous les offres d'hébergement

Alice Barbe allume son ordinateur et n'en revient pas : plus de 50 propositions d'hébergement de réfugiés sont arrivées en moins d'une demi-heure. La coordinatrice de ce réseau social d'un nouveau genre est épuisée, mais confiante : peu de start-up connaissent un décollage aussi flamboyant.

http://www.lepoint.fr

 

Même le premier ministre finlandais a décidé de mettre sa maison de vacances à disposition de migrants.

 

Finlande: le Premier ministre se propose d'héberger des réfugiés (photos)

Il se propose de les accueillir dans une maison de campagne qu'il occupe rarement. Le Premier ministre finlandais, Juha Sipilä, a annoncé à la télévision publique samedi qu'il se proposait d'héberger des réfugiés dans une maison à la campagne qu'il occupe rarement du fait de ses fonctions à Helsinki.

http://mobile.lesoir.be

Et nous, que pouvons-vous faire ? Nous passerons en revue les différentes possibilités de nous rendre utiles.

 

Ce que vous pouvez faire pour vraiment venir en aide aux réfugiés

Olivier Arendt Depuis quelques jours nous sommes régulièrement interpellés par des citoyens qui nous demandent que faire pour les réfugiés, comment intervenir au mieux pour eux ? Nous avons tenté de vous apporter des réponses concrètes.

http://www.rtbf.be